Un mouvement de la vie à célébrer

-     -

En réponse aux attentats de Bruxelles

Chers frères, soeurs, amis, fans et êtres chers,

J’espère que vous vous portez à merveille alors que nous abandonnons le lot d’émotions qu’a apporté 2017 et embrassons le flot d’une année 2018 déjà emplie de promesses. Avec l’invitation de nous redéfinir qui émane de la passion de tels départs nouveaux, il nous est aussi possible d’envisager l’épanouissement de notre vie avec une foi renouvelée en des rêves porteurs d’espoir, une couleur à la fois, une découverte après l’autre, respirant avec exaltation et excitation, vivant dans le moment présent, sachant que demain saura s’occuper de lui-même, comme il l’a toujours fait.

Je peux dire que les 12 derniers mois ont fait de 2017 une année fascinante et hautement significative pour nous tous. Nous, en tant que groupe. Nous, en tant qu’amis. Nous, en tant que famille. Ce fut une saison riche en moments, généreuse en accomplissements. Tant collectivement que personnellement, nous avons découvert, et redécouvert, la signification d’avoir un “partage” réjouissant, nous avons pris le temps pour un simple sourire, nous sommes perdus dans des éclats de rires de communion, avons contemplé la magnifique grâce que nous avons de grandir aux côtés de chacun, même si nous avons été séparés pour quelque temps – et nous l’avons été pendant longtemps.

En fait, c’est peut-être ce qui a fait de 2017 une année aussi significative pour nous. J’ai été au loin, au gré des flots pendant un moment afin de retrouver ce qu’il restait de moi, réalisant que même si la vérité peut se trouver dans des endroits que nous ne comprenons pas toujours, la liberté naît toujours de l’honnêteté que nous avons envers nous-mêmes et envers ceux que nous aimons. Nous avons tendance à combattre nos démons personnels avec tant d’aliénation que nous en devenons inévitablement plus sombres que les ombres créées par la lumière autour de nous. Notre pèlerinage personnel peut nous mener au bout du monde, mais il nous voit rarement nous établir où nous croyions pouvoir nous agenouiller au matin, illuminés par le lâcher prise, l’aveu, l’acceptation, peut-être… Bien loin du fatalisme de nos convenus, de nos dogmes personnels, de nos incertitudes grandissantes et tous nos autres faux-semblants.

Ce n’est donc pas une surprise que je sois présentement assis à la même table où le voyage a commencé pour moi, il y a près de 2 ans, à Tanger. La même place où j’ai travaillé sur le récent projet de livre du groupe, “A Journey Beyond Ourselves”, où j’ai écrit plusieurs chansons, mais plus important encore, où j’ai pu trouver la paix, le regard posé sur l’océan du matin au soir, de ma peur grandissante de l’abandon jusqu’à la grâce rédemptrice de l’introspection silencieuse, de réflexions personnelles, et de rétrospection. Certains parlent de cycles émotionnels, d’une sorte de naissance, alors que d’autres parlent d’un retour à l’endroit où notre âme appartient, là où nous avons été dans une autre vie… Je ne sais pas… Peut-être est-ce aussi simple que de trouver une place où nous pouvons regarder le reflet dans le miroir sans avoir à porter le fardeau d’être soi-même, la déception de ce que nous sommes devenus… Un endroit où on se sent à la maison, accueilli peu importe qui que nous soyons dans le moment présent. Je ne sais pas… Tanger est tout ça pour moi. Aussi élusive que l’honnêteté, que l’amour, que la mort, et tout ce qui se trouve entre les 2… La somme de tout, ou la somme de rien du tout.

Et c’est d’autant plus significatif pour moi que, s’ajoutant au caractère incroyable du voyage qu’a été notre vie commune au cours des 10 dernières années – et quelle décennie haute en couleurs ce fut, faite de nombreux miracles collectifs que nous avons pu voir à travers nous-mêmes et à travers les autres – j’ai eu le privilège d’inviter mes frères, mes soeurs, mes amis et mes compagnons de vie chez moi, à Tanger, où nous avons l’incroyable bénédiction d’établir un studio d’enregistrement afin de travailler sur des sons, des mots, des couleurs, des images, que nous transformons en chansons, paroles, toiles et films afin de découvrir et de redécouvrir notre identité en tant que groupe, amis, famille… Parcelles d’espoir envoûtantes que nous sommes impatients de partager avec vous tous.

Alors, dans ce nouvel espace créatif qui est le nôtre, Ben et moi, accompagnés de Sef, avons donné vie à un nouveau projet musical qui devrait paraître ce printemps. C’est quelque chose de très différent de tout ce à quoi nous avons donné vie jusqu’à maintenant, un paysage artistique composé d’émotions idylliques et galvanisantes, un projet conceptuel inspiré de la résilience de ceux qui recherchent, de la solidarité de ceux qui se tiennent debout pour ceux qui s’agenouillent, du triomphe d’une idée plus grande que soi-même, d’un amour pur né du désespoir. Nous sommes vraiment fiers de ce projet, et avons hâte que vous en découvriez la nature.

Pour ce qui est des prochains projets de Your Favorite Enemies, les prochains mois seront riches en communion, alors que nous sommes maintenant 6 assemblés à Tanger jusqu’en avril afin d’explorer et d’expérimenter ensemble, ce qui a toujours été notre façon de fermement résister à la tentation d’une création convenue et confortable. La seule perspective d’être réunis ici est déjà magnifiquement inspirante, pour n’en dire que ceci, alors nous sommes impatients de voir ce qui ressortira de l’océan en floraison de notre vision artistique renouvelée.

Attendant impatiemment le moment où nous serons avec vous tous, nous voulons vous souhaiter une nouvelle année épanouissante et exaltante, sachant que nous serons bientôt à vos côtés, que ce soit pour une étreinte fraternelle, un sourire échangé, un concert ou un moment de communion vécu en musique, ou quelque part sur la route.

Avec tout notre amour,
Alex, accompagné de Jeff, Miss Isabel, Ben, Sef et Moose

PS : Assurez-vous de vous joindre au fan-club du groupe (SFCC) pour plus d’informations sur les projets à venir et sur notre présente aventure en Afrique du Nord.

Laisser un commentaire

CATÉGORIES

Photos Instagram Récentes

Choisissez votre langue