J’aurais pu être un neurochirurgien… mais Sonic Youth est arrivé

-     -

Extrait du blog exclusif au SFCC de Alex. Lire la version complète ici

À la mémoire de Glenn Branca, un des plus incroyables génies musicaux de tous les temps. Sa disparition nous marquera à jamais.

Il y a des moments dans votre existence que vous pouvez facilement déterminer comme étant le début d’une succession de mauvaises décisions de vie. Et croyez-moi, ça peut commencer plus tôt que nous le pensons ou aimerions l’admettre. Avec un peu de perspective, vous pouvez identifier ces moments si clairement que c’est difficile de voir autre chose quand vous recherchez des réponses ou indices pour expliquer ce qui s’est mal passé, ce qui aurait pu faire dévier la course de votre voyage déjà si brillant. Eh bien, si je pense comme le garçon de 13 ans que j’étais à l’époque… revenons un peu en arrière, ce qui semble être devenu le mantra de “Out For a Spin” – et d’une certaine façon une sorte de thérapie pas chère…! Bref, voici l’histoire :

J’allais avoir 14 ans. Je causais déjà des problèmes (et j’en avais aussi). Je gérais ma vie scolaire comme mes amis géraient leurs séjours dans les établissements pour mineurs. Pour moi, l’école m’ennuyait dans les bons jours et me déprimait horriblement le reste du temps. Mais d’une certaine façon, j’ai toujours réussi à avoir des notes exemplaires, avec des A dans mon bulletin, ce qui est étrange finalement considérant le fait que j’avais une forme légère de dyslexie d’aussi longtemps que je me souvienne et que je ne suis jamais allé à la même école plus de 2 ans de suite jusqu’au lycée, en ayant parfois à changer d’école 2 ou 3 fois dans la même année à cause de l’instabilité financière de mes parents. Différentes villes, différentes écoles, différents intimidateurs, différents mondes… Des moments difficiles pour un enfant qui essaie de faire sa place, de se mélanger aux autres.

De toute façon, je me suis toujours retrouvé intégré dans ces classes spéciales prétendument créées pour offrir un programme académique plus avancé aux étudiants qui avaient un peu plus de capacité d’apprentissage (ou plus de temps pour faire leurs devoirs !) que les autres. C’est devenu vraiment bizarre pour moi au lycée, comme j’étais le seul étudiant dans ces groupes qui ne comprenait pas le concept d’être habillé cool, de passer ses vacances d’été en Europe, ou même ce que ça veut dire pour une famille d’avoir 2 voitures (toutes les voitures que mes parents ont eues étaient aussi différentes que les vêtements que je portais comparé aux autres… croyez-moi !). Alors c’était ça ma vie; à l’école élémentaire, c’était de me faire battre à chaque fois que la cloche retentissait, peu importe dans quelle nouvelle école j’arrivais, et au lycée c’était… enfin, compliqué, c’est le moins qu’on puisse dire 😉

CATÉGORIES

Photos Instagram Récentes

Choisissez votre langue