Winter Is Coming In

J’ai entendu qu’un autre hiver approchait
Je n’ai jamais su réellement quoi en faire
J’ai passé ma vie à créer mes propres tempêtes
Toujours à la recherche de nouvelles façons d’éviter les lueurs de mon pâle reflet
Confus face à la lumière, confessant des parcelles de mon éternel chagrin

Ai-je perdu mes sens ? Je ne sais pas…

J’ai entendu qu’un autre hiver approchait

Ça peut sembler difficile à croire, avec un certain recul
Comme si j’avais perdu mes sens plusieurs, plusieurs années auparavant
Tels des chevaux de bois qui tournent à travers des souvenirs d’enfance
Mais le rire véritable ne vient plus à moi si facilement
Alors que nous continuons à tourner sur nous-mêmes, à la recherche d’une place où déposer nos journées esseulées

Ai-je perdu, ai-je perdu mes sens ?

Que nous soyons saints, que nous soyons putains, ou un peu des deux, comme bien d’autre chose
J’imagine qu’à la fin, ce n’est pas tant la vérité qui importe
Mais l’habileté que nous avons de transformer nos illusions nocturnes en une éblouissante vision matinale
Ce n’est jamais simple, j’imagine, de s’agenouiller en souriant
Alors que nous avons nié à nos âmes la magie d’un jour nouveau

Ai-je perdu, ai-je perdu mes sens ?
Avons-nous perdu nos sens ?
Je ne sais pas
Ai-je perdu mes sens ?
Avons-nous perdu nos sens ?
Ai-je perdu mes sens ?
Avons-nous perdu nos sens ?
Ai-je perdu mes sens ?
Ai-je perdu ?

Notre hiver approche
Notre hiver approche, parait-il
Notre hiver approche
Notre hiver approche

J’aimerais pouvoir dire que c’est en regardant le soleil que j’ai perdu de vue les couleurs de l’espoir
Que je suis devenu aveugle aux autres, à leurs coeurs battants, à leurs brises et baisers tendres
Et je suis par terre, les épaules courbées, je m’effondre sur le sol crasseux, fatigué et las
Si je pouvais seulement arrêter
Si seulement je pouvais arrêter le sable funèbre de s’écouler du sablier que sont mes yeux
Je le jure, je le ferais
Les ruines noircies de mon esprit en un laisser-aller renouvelé empli de merveilles
Si seulement je pouvais arrêter, je le jure
Si seulement je pouvais arrêter pour une seconde
Je le jure, je le ferais

Ai-je perdu mes sens ?
Je ne sais pas
Ai-je perdu mes sens ?
Ai-je perdu mes sens ?
Ai-je perdu ?

Notre hiver approche
Notre hiver approche, parait-il
Notre hiver approche
Notre hiver approche

Au revoir, frissons printaniers, au revoir
Au revoir, frissons printaniers, au revoir
Majestueux halo, éblouissant crépuscule
Au revoir, au revoir

L’hiver approche
L’hiver approche

Paroles: Alex Henry Foster
Enregistré au studio Upper Room