La Nature Des Ténèbres Et De La Lumière

-     -

Alors que nous recherchons la justice et la liberté

Mes chers frères, soeurs, amis, fans et bien-aimés…

J’espère que vous vous portez bien, alors que la chaleur du soleil couvre paisiblement les plaies d’un autre hiver vigoureux, saison qui se dissipe peu à peu, afin de laisser le printemps fleurir, annonçant les couleurs de toutes les merveilles à venir. Il est magnifique de voir ces couleurs s’épanouir, aussi vives que la foi que j’ai dans les promesses récoltées sous mes yeux. Je n’ai jamais trouvé facile d’ouvrir mes yeux à la plus vive des lumières du matin, spécialement lorsque l’essence de ma vie a été plongée dans l’obscurité de mes peurs et doutes quotidiens, mais la lumière est la liberté. J’ai pu trouver difficile d’accepter cette lumière dans ma vie, mais c’est vrai… Même si sa nature est si sévère envers les ténèbres de ma vie, je crois en sa capacité à guérir les plaies les plus profondes, alors qu’elle dévoile mes souvenirs les plus sombres et mes souffrances. La lumière crée la lumière, comme la vie crée la vie. Oui, même si je me bats parfois contre l’essence même de cette guérison que la nature honnête de la lumière peut apporter… Et lorsque je suis prêt à tout abandonner, non seulement je réalise que mes soupirs les plus sombres ne m’ont que rempli de désespoir, mais la lumière a aussi toujours trouvé le chemin pour me libérer de mes propres illusions et faire-croire. La liberté émerge toujours de la lumière… Et l’amour constitue la nature même de cette liberté. L’amour, assez fort pour transformer le monde en un moment éternel de paix, mais tellement fragile aussi que chaque homme peut la trahir et la corrompre… si facile à dénaturer afin de justifier les émotions les plus sombres de notre âme.

Depuis quelques temps, je médite à propos de la nature de l’amour, de la compassion et du pardon… à propos du prix à payer afin de se tenir droit pour un amour véritable… à propos du paradoxe de me presser à vivre sous l’honnêteté de la lumière, tout en étant un artiste créateur, un illusionniste, en quelque sorte… Alors que j’alimentais ma réflexion du rôle des médias sociaux dans l’univers de la promotion des droits humains, j’ai vu une vidéo très troublante, partagée sur Facebook par un de mes amis proche, une vidéo où un jeune homme maudit les japonais, priant pour qu’encore plus de calamités affectent le Japon… Une vidéo de pure haine, de colère et de condamnation… Une vidéo comme j’en ai vu des millions de fois sur YouTube… Un message qui m’a été adressé des millions de fois… Des mots de destruction comme j’en ai lu des millions de fois sur des blogs anonymes… Des mots qui donnent la mort comme j’en ai reçu des millions de fois dans ma boîte mail perso… Rien de nouveau pour moi… Rien de nouveau pour le monde de l’Internet… Mais d’une certaine façon, cette fois-ci, c’était différent pour moi, pour diverses raisons… Parce que j’aime profondément les japonais, à cause de la façon dont je suis émotionnellement impliqué avec eux depuis les 5 dernières années, et parce que ce message allait à l’encontre de tout ce en quoi je crois. Mais il y avait plus que je ne pouvais le voir… Cette vidéo créant définitivement une onde de choc dans mon coeur et dans mon âme… Mais c’était quelque chose de plus subtil, quelque chose qui se trouvait bien plus profondément dans mon coeur que ce que je pouvais imaginer… Et cette petite chose se nomme « la rage de l’impuissance », qui couvre une encore bien plus dégradante sensation de « honte auto-flagellante ».

Ce n’est un secret pour personne que j’ai été une de ces personnes… remplies de tant de haine… cherchant à brûler vif le monde entier… priant que les autres paient pour le feu de mes plaies… perdu, en autant de façons… âme auto-destructive en déni face à son besoin de rédemption, d’eau vive sur ses plaies ouvertes… un enfant… comme des millions d’autres… qui avait perdu foi dans l’aspect libérateur de crier à plein poumons… ARHHHHHHHHHHHHHHH… J’aurais aimé avoir pris la chance de crier… Mais le désespoir et l’amertume ne s’effacent pas avec un cri, si désespéré puisse-t-il être… violé et malmené pendant des années, je me suis demandé à d’innombrables reprises s’il était possible de mourir de désespoir… J’y ai cru… Je l’ai espéré… Je l’ai prié… mais lorsque la violence que je m’infligeais moi-même n’était plus assez importante pour me faire sentir de quelconques émotions, j’ai tourné ce désespoir envers les figurants de ma vie, insouciants heureux… et encore… et encore… et encore… Plus de violence que je ne peux me souvenir… plus de destruction que je ne peux m’imaginer… plus de misère que je ne peux mesurer… un wasted kid, selon certains… comme plusieurs autres… perdu entre mon propre désespoir et mon désir de ressentir les choses à nouveau, de redevenir un enfant normal… Ce n’est jamais arrivé… Je n’ai jamais eu d’enfance, ni d’adolescence (ou peu importe comment vous désirez l’appeler), et j’ai grandi sans espoir, misérable, pointant et accusant les autres pour un manque de justice envers ma propre condition…

Cette perspective peut sembler étrange… Mais lorsque j’ai vu cette vidéo haineuse, ou lorsque j’en ai moi-même reçu… Ces enfants qui vont à l’école avec des armes à feu, tirant sur leur désespoir au même rythme que le dédain, le rejet et la violence qu’ils ont rencontré… J’ai été les 2… La proie et le chasseur… Est-ce que je soutiens ceux qui font usage de violence afin de faire leur propre justice? En aucun cas je ne supporte ces actions, et ne serai jamais défenseur de la violence… Mais d’une certaine façon, je comprends la tempête qui peut naître des graines d’une agonie émotive… De plusieurs façons, je méritais une balle tout autant que j’aurais pu être celui qui faisait feu… Le désespoir est une place solitaire… Et entre la proie et le chasseur, la distance n’est jamais très grande… Encore une fois, je sais que ma perspective peut être reçue comme un choc… mais lorsque je suis témoin de haine, je vois du désespoir… lorsque je vois de la violence, je vois de la misère… Je crois que l’amour véritable a la capacité de transformer un homme désespéré en quelqu’un de compassionné qui changera le monde, tout comme le rejet peut transformer un homme désespéré en un homme perfide… Devrions-nous pour autant, au nom de l’amour, accepter toutes les mauvaises actions posées? non… Devrions-nous pour autant accepter la perfidie de toute personne désespérée? bien sûr que non… Je dis simplement que si nous laissons notre foi se transformer en un véritable amour, seule la justice pourra se tenir entre eux deux… Et comme la justice est déterminée et appliquée par l’homme, elle n’offrira jamais aucune paix, aucune liberté, aucune finalité… Et nous n’aurions jamais aucune sécurité non plus face à la justice d’un autre homme envers notre propre désespoir… Au final, ne sommes-nous pas tous coupables de notre propre désespoir? Si la grâce n’est pas offerte à une âme qui recherche la rédemption, quoi d’autre pouvons-nous espérer?

La question de mon ami suite à cette vidéo haineuse était « Est-ce qu’une personne qui tient de tels propos mérite d’avoir des droits? » En d’autres mots, « jusqu’où devons-nous aller au nom de l’amour? Que devons-nous accepter au nom de l’amour? Combien de plaies devons-nous nous infliger au nom de l’amour? » Oui, j’étais tout aussi en colère que mon ami lorsque j’ai vu cette vidéo… Mais la haine crée la haine, tout autant que l’amour crée l’amour… Peut-être que ces gens remplis de haine ne comprendront jamais la véritable nature de l’amour… Peut-être aussi ont-ils toutes les « bonnes » raisons du monde de détester comme ils le font… Peut-être devrions-nous être détestés pour toutes ces fois où nous avons failli à l’amour… Je ne détient pas les réponses… Autant j’ai pu quémander pour les avoir, et autant je me mettrais à genoux afin de les partager avec vous, mais je ne détiens aucune réponse, pas même pour ma propre vie… La seule chose que je possède est mon histoire, l’histoire d’un enfant qui a perdu son chemin assez de fois pour tracer la carte routière de la colère elle-même… mais l’amour m’a libéré… et je ne suis pas spécial… je ne suis donc pas unique… et c’est donc possible pour les autres aussi… Mais avant de demander aux autres de vivre selon cet amour véritable, je crois que nous devons incarner cet amour et les changements et transformations que nous voulons voir dans les autres… Je ne peux pas pointer du doigt qui que ce soit, ni prêcher à qui que ce soit… Je suis simplement un homme qui a été libéré de la haine par la décision de quelqu’un d’autre d’aimer ceux qui sont détestables. Racheté par la grâce, je porte encore les marques qui m’ont été infligées par les autres et celles que j’ai infligées aux autres… La douleur a quitté, mais le souvenir est encore intact…

J’ai appris que l’amour véritable est patient… Aujourd’hui, nous pouvons souffrir aux mains de ceux qui ont perdu foi dans une aube nouvelle remplie d’espoir, mais demain peut nous apporter des bénédictions des mêmes mains qui nous ont affligé si impunément auparavant… Et même si oui, parfois, j’aimerais lever les poings et frapper tout ce que je méprise, je me souviens que la lumière (l’amour) a la capacité de libérer tout le monde des ténèbres (de la haine). Mais les ténèbres ne peuvent créer que les ténèbres… Et alors que des gens peuvent vivre leur vie dans les ténèbres, rien n’enlève à la lumière sa nature véritable… Et je crois que la mesure avec laquelle nous pouvons déterminer la droiture d’un homme est par ses décisions quotidiennes d’abandonner ses propres ténèbres afin de vivre sous la lumière… Ce n’est pas facile… Du moins, pour moi, il n’est pas facile de vivre sous la lumière tous les jours… Mais j’apprends au quotidien… Et alors que je me pose la difficile question « Est-ce que tout le monde devrait avoir les mêmes droits? », la véritable question, pour moi, est celle-ci: « si la justice était fondée sur la nature de nos coeurs, combien d’entre nous seraient à l’abri d’être condamné par la même mesure de justice avec laquelle nous exigeons être servis? » Peut-être qu’aucun de nous ne serait à l’abri… Mais une chose est certaine… Je serais le premier à me faire lancer une pierre par cette dite justice… Et cela serait juste… Pas à cause de mon passé; j’ai été pardonné… Mais parce que sans amour, nous nourrissons tous ce que nous détestons le plus… et en bout de ligne, nous sommes tous les mêmes… coupables… et je crois que seul l’amour peut nous libérer… Alors je prie que vous soyez patients avec moi… Parce que je ne suis pas un saint, croyez-moi… et nier l’essence de nos propres ténèbres équivaut à nier la nature libératrice de la lumière!

Merci encore de cet honneur que vous me faites de marcher à vos côtés dans cette incroyable aventure… C’est un vrai privilège!

Je vous aime!

PS: Un merci spécial à mon ami qui a partagé cette vidéo et qui a eu assez de courage pour y joindre son opinion et ses émotions… Tu es une véritable inspiration pour moi… Et ton honnêteté a ouvert mon coeur et mon esprit à une nouvelle perspective, plus profonde, à propos de l’amour… merci encore!!!

traduit de l’anglais par: Stéphanie

Commentaires (12)

  • KathyPNF

    |

    ce serai un bon sujet de dissertation pour le baccalauréat de philosophie! Je l’ai lu et relu, et j’en suis toujours au même point a me posé la même question: Pourquoi? je ne connais pas vraiment le sentiment de Haine, je sais que la haine engendre, la 2nd guerre mondiale en est un très bon exemple, le massacre des population juive et tzigane…etc. Je dit pas que tout le monde est tout bon ou tout mauvais, car se serai faut, on ressemble plus au symbole du Ying et du Yang. Il est vrai que la société coromps l’être humain mais il est normalement sensé etre douvé une chose que les animaux n’ont pas la « Raison »!!! on nous apprend quand meme, depuis notre plus jeune age (dans la plus part des cas, car il y aura toujours des exceptions) a reconnaitre le bien et le mal, a apprendre qu’il y a des règles a respecter, et le respect d’autruit est un des piliés fondamentale. Enfin bref, est ce que l’HOMME est assez stupid pour repété eternelement les mêmes erreur?!!

    Reply

  • Stephanie

    |

    Ce blog aura suscité beaucoup de réactions… Tant pour vous, que pour nous aussi… Beaucoup de discussions ont eu lieu par rapport à l’amour et la haine… Suite à la lecture de vos commentaires, des réactions qu’il a lui-même reçues, et des réflexions qui s’en sont suivi, Alex a écrit un nouveau blog, qui va paraître au début de la semaine prochaine…
    Un autre blog qui est très personnel pour lui, qui a été inspiré par VOUS… par vos commentaires… vos réactions… par qui vous êtes…

    Et cette fois-ci… Le blog a été écrit en français… Vous pourrez donc lire les mots d’Alex, tels qu’ils sont… 🙂

    Stephanie xxx

    Reply

    • Marjolène

      |

      Wow! Quelle nouvelle!! Et quel privilège de pouvoir parler plusieurs langues! Je suis très contente pour tous nos amis francophones!! Et j’attends déjà avec impatience la sortie de ce nouveau blog!!! Au plaisir d’échanger avec vous à ce sujet très bientôt! Merci Alex…oh, Stéphanie aussi!! 🙂

      Reply

    • Sandra

      |

      J’ai déjà hâte de le lire. Dans ce dernier, tant de trésors y étaient tout comme Juliette a mentionné. Plusieurs choses  peuvent être reliées à ma vie. Les blogs sont profonds mais tant de lumière est appportée. C’est vraiment le printemps…une saison qui nous fera goûter à une joie et une liberté. Je commence à peine à y goûter…C’est puissant de savoir que la clé est uniquement d’aimer et de se laisser aimé. Merci Alex d’ouvrir la porte à ces sujets, d’ouvrir ton coeur, d’ouvrir sur cet amour qui est plus puissant que tout. Un amour qui m’amène à être en vie plus à chaque jour en le recevant mais encore plus en le partageant aux autres. J’ai hâte de lire les mots les mots qui nous partageront ton coeur.

      Reply

    • Vanessa Beaudoin

      |

      Oh! je suis contente d’avoir passer sur le blog en français!! Ça ma permis de voir ton commentaire Stéphanie! C’est vraiment débile de voir la réaction de tout le monde. Ce blog fait beaucoup penser mais les commentaires des gens nous apportent encore plus loin. J’ai bien hâte à la semaine prochaine! Je vais peut être le lire en français cette fois 😉

      Reply

  • Juliette

    |

    J’ai attendu plusieurs jours avant de laisser un commentaire parce que je pense qu’il y a beaucoup de choses différentes et semblables en même temps dans ton blog Alex. Je peux le relier à ma propre vie, aux gens autour de moi, à l’actualité, à la religion même… En France en particulier, je sais que ces derniers jours ont été marqués par une tuerie à teneur religieuse. J’ai lu aussi ce matin sur la tuerie à Nanterre en 2002 parce que je voulais comprendre pourquoi la réaction des gens était différente. Ce n’est pas religieux, ce n’était pas des enfants, mais 8 personnes sont mortes, et le tueur d’écrire avant de passer à l’acte : « Je vais devenir un serial killer, un forcené qui tue. Pourquoi ? Parce que le frustré que je suis ne veut pas mourir seul, alors que j’ai eu une vie de merde, je veux me sentir une fois puissant et libre ». Il s’est défenestré lors de son interrogatoire à la police mais dès le début, il disait vouloir agir jusqu’à ce qu’il se tue ou soit tué. Je crois que tout est dépeint dans ce blog, le désespoir, la colère, mais aussi le pardon, l’amour… et aucun ne pourrait exister sans l’autre. Alors c’est de le vivre dans tout ce que ça a de plus vrai, la justice viendra bien en son temps alors que nous n’en sommes pas les garants… Merci d’avoir ouvert cette porte à travers ton blog, merci aussi à ton ami d’avoir partagé cette vidéo et merci aussi à ce coréen qui ne fait qu’être le porteur d’un message auquel il croit visiblement. Personne n’a les bonnes réponses mais dans chaque noirceur exposée, il y a une lumière, et n’est-ce que pas ce à quoi nous crions tous à notre façon…?

    Reply

  • aurélie

    |

    Vraiment beau ce témoignage, je pense qu’il faut pas faire attention a la haine des gens, chaque son point de vue , je peux comprendre que tu est proche des japonais et je les respecte aussi comme chaque personnes devraient le faire. Dire du mal de quelqu’un qu’on ne connait pas c’est injuste, mais quand ça se retourne sur soi même on accepte pas, alors le mieux c’est de ne rien dire et d’accepter les gens comme ils sont.
    [Le fait d’avoir dit du mal du japon, n’est pas raisonnable car si on regarde tous ce qu’ils font (console , ordinateur…), la personne qui a juger les japonais possède au moins un de ces matériels et je peux dire qu’il s’estime heureux d’avoir ça].

    C’est comme hier dans mon lieu de travail (hôpital)où une personne n’était pas satisfaite, elle y mettais beaucoup de haine dans ce lieu qu’aujourd’hui nous combattons pour qu’il ne ferme pas car on a tous besoin de soin, je n’ai rien dis car ce n’était pas mon rôle de le faire (plutôt a l’infirmière ou l’aide soignante), mais j’ai trouvé inacceptable de dire du mal ainsi. (ce n’était qu’une parenthèse)
    Pour en revenir au sujet, je suis toute a fait d’accord quand tu dis  » Peut-être que ces gens remplis de haine ne comprendront jamais la véritable nature de l’amour », et je pense et j’en suis sur qu’il faut plutôt ce diriger vers la lumière que les ténèbres, car l’amour est plus important.
    Merci d’avoir partager ton ressenti et au plaisir de te lire
    aurélie

    Reply

  • Julie

    |

    Merci Alex de partager ainsi tes sentiments, ta propre expérience et de t’ouvrir ainsi pour nous permettre à notre tour de réfléchir et nous poser des questions!!
    Tu dis que ta  » perspective peut être reçue comme un choc », personnellement je ne le trouve pas car tu ne cautionne pas ses actes, tu ne les excuses pas mais tu essayes de comprendre ce qui y a amener!
    C’est un message d’espoir, de paix qui m’ouvre de nouvelles perspectives!

    Reply

  • Julien C. Dal Maso

    |

    Cher Alex,

    Je vois que tu trouve toujours autant les bons mots, en toutes situations. 🙂

    Comme dit Max, c’est un témoignage puissant de la paix.
    Un grand merci pour tout cet Amour que tu repent dans le Monde. 🙂

    Mais en nommant l’exemple du  » Tueur de Toulouse  » en France, là où j’habite actuellement, on peut voir que le pardon n’est pas en option, dans ce cas là, j’aurai horreur d’accorder mon pardon à ce tueur qui mérite la justice la plus sévère.

    Je crois bien que c’est la première fois que je contre dis les idées de YFE mais je te rassure que sera la seule fois que sa arrivera ! 😉
    C’est la première fois que je réagis ainsi et j’espère que cela sera la dernière. ^^

    Prends soin de toi Alex,
    Continue de rependre ce Bonheur, le Monde en a besoin.
    Passe une bonne semaine,

    Sincèrement,

    Julien

    Reply

    • Julie

      |

      Julien,
      Pour moi, le « Tueur de Toulouse » ne correspond pas aux personnes que décrit Alex. Il n’a pas agit par désespoir, sous le coup d’une impulsion mais par  » idéologie ». Ses actes ont été violents, préparés froidement, réfléchis. C’est sûr que lorsqu’on pense à ses victimes et comment il a agit on ne peut pas pardonner ses actes!

      Reply

    • aurélie

      |

      Je suis d’avis de Julie, ce qu’Alex décrit ne correspond pas du tous à ce que toi tu dis mais il y a quand même une haine quelque part du moins je ne sais pas mais on ne sait pas ce qui se cache dans la tête des gens ……

      Reply

  • max

    |

    Wow…. C’est un témoignage puissant de la paix qu’on peut découvrir alors qu’on met la lumière sur nos ténèbres… Une paix qui ne se limite pas qu’à notre propre personne mais qui engendre bien plus!
    Tu aurais eu toutes les raisons pour être en réaction! Mais l’amour qui t’a été partagé prend plus de place que toute forme de haine qui a pu t’habiter! Et merci de partager cet amour… C’est LÀ que l’amour prend toute sa valeur!

    Reply

Laisser un commentaire

CATÉGORIES

Photos Instagram Récentes

Choisissez votre langue